La préhistoire en 100 questions - Jean-Paul Demoule

La préhistoire en 100 questions

Jean-Paul Demoule

Tallandier | février 2023
10,45 €
-5% pour les titulaires de la carte avec le retrait en librairie
LIBRAIRIES PARTICIPANTES
Paris VIᵉ, Paris VIIIᵉ, Paris XVIIᵉ, Paris Vᵉ
Versailles, Pontoise, Lyon 2ᵉ, Lyon 6ᵉ...
Voir les disponibilités en librairie
11,00 €
Disponibilité en ligne
En stock
Expédié sous 48 h
 Ajouter à ma liste d'envies

Ce que dit l'éditeur

Pourquoi les espèces humaines ont-elles évolué ? Qui a inventé le feu ? Quand et comment Sapiens a-t-il conquis la Terre ? Pourquoi Néandertal a-t-il disparu ? Comment étaient organisées les sociétés préhistoriques ? Aurait-on pu rester à la Préhistoire ?

Homo sapiens a émergé en Afrique il y a seulement 300 000 ans. Nous avons donc passé plus de 98 % de notre existence vivant de chasse, de pêche et de cueillette. Jean-Paul Demoule raconte l'épopée des espèces humaines successives, leurs migrations et leurs mélanges. Il décrit leurs inventions, leur alimentation, leurs vêtements, leurs croyances, leur sexualité, leurs organisations sociales et explique comment, avec l'arrivée de l'agriculture au néolithique, les humains inaugurèrent un nouveau mode de vie dont l'anthropocène n'est que l'une des nombreuses répercussions.

Résumé

Un précis en cent questions sur l'état des connaissances concernant la préhistoire : les différentes espèces humaines successives, leurs migrations et leurs mélanges, leurs organisations sociales, leurs inventions, leur alimentation, leurs vêtements, leur sexualité, leurs croyances et leurs maladies. ©Electre 2023

Caractéristiques

Auteur(s)
Éditeur(s)
Date de parution
février 2023
Collection(s)
Texto
Rayon
Nouveautés histoire
EAN
9791021056534
Nombre de pages
329 pages
Reliure
Broché
Dimensions
20.0 cm x 13.0 cm x 2.0 cm
Poids
278 g
demoule-jean-paul.jpg

À propos de l'auteur

Jean-Paul Demoule

Jean-Paul Demoule, professeur de protohistoire européenne à la Sorbonne, est un archéologue qui a dirigé des fouilles en France, en Grèce et en Bulgarie. Il lutte pour la reconnaissance de l'archéologie de sauvetage et a participé à l'élaboration de la loi sur l'archéologie préventive.