COVID-19 : SUSPENSION DES EXPEDITIONS JUSQU'AU 15 AVRIL MINIMUM

univers suivant univers précédent
La profession de foi du philosophe : et autres textes sur le mal et la liberté (1671-1677)

La profession de foi du philosophe : et autres textes sur le mal et la liberté (1671-1677)

Paul Rateau, Paul Rateau, Paul Rateau

Vrin ,
collection Bibliothèque des textes philosophiques. Poche , (août 2019)

Résumé

Leibniz expose, pour la première fois de façon complète, une démonstration de la justice de Dieu et la conception qu'il se fait de la liberté humaine. Les textes rassemblés dans cette nouvelle traduction témoignent de l'intérêt du philosophe pour ces questions, tout en restant critique à l'égard des solutions traditionnelles au problème du mal. ©Electre 2020

Du même auteur

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Leibniz expose, pour la première fois de façon complète, une démonstration de la justice de Dieu et la conception qu'il se fait de la liberté humaine. Les textes rassemblés dans cette nouvelle traduction témoignent de l'intérêt du philosophe pour ces questions, tout en restant critique à l'égard des solutions traditionnelles au problème du mal. ©Electre 2020

Quatrième de couverture

Leibniz

La profession de foi du philosophe et autres textes sur le mal et la liberté (1671-1677)

Comment concilier la bonté et la justice de Dieu avec l'existence du mal dans le monde ? Puisqu'il est la raison ultime de toutes choses, Dieu n'est-il pas l'auteur du péché ? Est-il possible d'accorder sa toute-puissance et sa prescience avec la liberté de l'homme ? Les textes rassemblés ici, couvrant la période 1671-1677, témoignent de l'intérêt vif et précoce de G. W. Leibniz (1646-1716) pour ces questions. Ils montrent le jeune philosophe allemand très critique à l'égard des solutions traditionnelles au « problème » du mal, refusant de réduire le péché à un non-être et défendant une forme de nécessitarisme néanmoins compatible avec la liberté. Figure dans cette anthologie la célèbre Profession de foi du philosophe (Confessio Philosophi), publiée dans une nouvelle traduction. Dans ce dialogue rédigé vraisemblablement entre l'automne 1672 et l'hiver 1672-1673, Leibniz expose, pour la première fois de manière aussi complète, une démonstration de la justice de Dieu et la conception qu'il se fait de la liberté humaine. On aurait tort d'y voir simplement la préfiguration des thèses de la future Théodicée. Le lecteur y trouvera, ainsi que dans les textes qui l'accompagnent, l'expression d'une pensée différente à bien des égards et déjà originale.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
112p

Format :
18x11cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-7116-2897-3

EAN13 :
9782711628971