Vos frais de port à 1 centime à partir de 49 euros d'achats* !

univers suivant univers précédent
Le progrès sans le peuple : ce que les nouvelles technologies font au travail

Le progrès sans le peuple : ce que les nouvelles technologies font au travail

Celia Izoard

Agone éditeur ,
collection Contre-feux , (mai 2016)

Résumé

Analyse des points communs entre la première révolution industrielle et la première vague d'informatisation : impacts des progrès techniques et de l'essor de la production, destruction des emplois, etc. ©Electre 2020

20,00 € 19,00 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

À commander, actuellement expédié sous 12 j env.

Je commande exemplaire(s)

Ajouter au panier

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Techniques et société»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Analyse des points communs entre la première révolution industrielle et la première vague d'informatisation : impacts des progrès techniques et de l'essor de la production, destruction des emplois, etc. ©Electre 2020

Quatrième de couverture

Avant toute chose, les nouvelles technologies ont
servi aux patrons à licencier leurs employés, à
réduire leurs coûts de main-d'oeuvre, à délocaliser.
De l'usine à l'exploitation agricole, de la raffinerie
aux bureaux, aucune profession n'a échappé à
l'offensive. Pourtant, toujours pas de révolte,
d'exigence de protection, de résistance.

Quel contraste avec la première révolution
industrielle, qui a terrassé un nombre incalculable
de personnes mais suscita une résistance farouche
et finit par déboucher sur le mouvement ouvrier
et son corollaire, la législation sociale progressiste.

Aujourd'hui, ces acquis ne cessent de s'éroder
à mesure que les syndicats s'affaiblissent et que
les programmes sociaux destinés à nous protéger
des violences du marché sont démantelés.
Pourquoi une telle passivité ? Pourquoi une telle
déférence pour le marché, une telle révérence
pour la technologie ?

Ce qui nous paralyse, ce sont notamment les
concepts dont nous avons hérité, comme celui
d'un progrès technologique nécessaire et bénéfique
; et l'idée que la compétitivité, fondée sur
ces technologies, serait la voie la plus sûre vers
la prospérité et le bien-être.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
236p

Format :
21x12cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-7489-0270-X

EAN13 :
9782748902709