Pendant le confinement, vos frais de port à 1 centime* !

univers suivant univers précédent
La question du sujet : Descartes et Wittgenstein

La question du sujet : Descartes et Wittgenstein

CNRS Editions , (août 2020)

Résumé

L'auteure analyse les points communs et les divergences entre René Descartes et Ludwig Wittgenstein concernant leur approche de l'identité. Traditionnellement opposés, les deux philosophes s'interrogent sur la sensation, sa définition, son lieu et ce qu'elle représente. ©Electre 2020

25,00 € 23,75 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

À commander, actuellement expédié sous 8 j env.

Je commande exemplaire(s)

Ajouter au panier

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Du même auteur

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

L'auteure analyse les points communs et les divergences entre René Descartes et Ludwig Wittgenstein concernant leur approche de l'identité. Traditionnellement opposés, les deux philosophes s'interrogent sur la sensation, sa définition, son lieu et ce qu'elle représente. ©Electre 2020

Quatrième de couverture

La question du sujet

Descartes et Wittgenstein

« Qui suis-je ? » La question formulée par Descartes dans les Méditations métaphysiques traverse les courants les plus divers de la philosophie, sous des formes variées et conflictuelles. Wittgenstein, trois siècles plus tard, la reprend et la retravaille. Est-il possible, par un jeu de confrontation entre Descartes et Wittgenstein, de renouveler cette question de l'identité subjective ? C'est le projet que se fixe Pascale Gillot dans cet ouvrage.

Elle nous fait entendre, chez ces deux philosophes traditionnellement opposés, une même attention à la grammaire spécifique de la subjectivité, qui n'est ni un quelque chose, ni un rien. Les expériences de pensée proposées par Wittgenstein, autour d'une expérience phénoménale ne renvoyant pas au corps propre (la possibilité d'avoir mal dans le corps d'un autre), rencontrent alors les analyses cartésiennes d'un Je, le Je métaphysique, un sujet sans réfèrent corporel. Loin de s'identifier à une substance fantomatique, à un moi psychologique, ce Je inassignable donne à entendre le caractère constitutivement évanouissant de la subjectivité, une subjectivité rétive à la grammaire de l'objectification.

Paradoxalement, le caractère insaisissable du sujet, sa vacuité, offrent un socle de résistance aux injonctions managériales à « être soi-même ». Ainsi se conçoit une possible libération à l'égard des multiples assignations à tel statut civil ou social ; autrement dit, un refus des identifications aliénantes autant qu'imaginaires.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
204p

Format :
23x15cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-271-11983-9

EAN13 :
9782271119834