COVID-19 : SUSPENSION DES EXPEDITIONS JUSQU'AU 15 AVRIL MINIMUM

univers suivant univers précédent
Le salut par les Juifs

Le salut par les Juifs

Michaël de Saint-Cheron

Salvator , (septembre 2016)

Résumé

En 1892, six ans après "La France juive" d'E. Drumont, Léon Bloy lui répond avec ce texte assez ambivalent dont l'idée, selon M. de Saint-Cheron sera quelque peu dévoyée par la suite. Animé d'un antijudaïsme catholique des plus classiques, l'écrivain le dépasse dans un "prophétisme projuif", en essentialisant le peuple juif et en le dotant d'une parfaite immutabilité. ©Electre 2020

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Romans français et francophones»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

En 1892, six ans après "La France juive" d'E. Drumont, Léon Bloy lui répond avec ce texte assez ambivalent dont l'idée, selon M. de Saint-Cheron sera quelque peu dévoyée par la suite. Animé d'un antijudaïsme catholique des plus classiques, l'écrivain le dépasse dans un "prophétisme projuif", en essentialisant le peuple juif et en le dotant d'une parfaite immutabilité. ©Electre 2020

Quatrième de couverture

Le salut par les juifs

« Je connais, de Léon Bloy, un livre contre l'antisémitisme : Le Salut par les Juifs. Un chrétien y défend les Juifs comme on défend des parents pauvres. C'est très intéressant. Et puis, Bloy sait manier l'invective. Ce n'est pas banal. Il possède une flamme qui rappelle l'ardeur des prophètes. Que dis-je, il invective beaucoup mieux. Cela s'explique facilement, car sa flamme est alimentée par tout le fumier de l'époque moderne... »

En quelques lignes, un certain Franz Kafka salue ainsi avec enthousiasme l'un des plus grands textes de Léon Bloy. Ce dernier réagissait avec violence, à la fin du XIXe siècle, au pamphlet antisémite d'Édouard Drumont La France juive.

Encore marqué de fortes ambivalences, le propos de Léon Bloy fustige alors l'antisémitisme moderne qui s'annonce et invite à voir en Jésus la figure du Juif pauvre. Chercheur en littérature de la modernité et philosophe des religions, Michaël de Saint-Cheron, revenu au judaïsme maternel après une éducation catholique, invite à relire cet essai paradoxal à frais nouveaux, pour en mesurer toute la richesse.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
168p

Format :
20x13cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-7067-1420-4

EAN13 :
9782706714207