Vos frais de port à 1 centime à partir de 49 euros d'achats* !

univers suivant univers précédent
Sans feu ni lieu : signification biblique de la grande ville

Sans feu ni lieu : signification biblique de la grande ville

La Table ronde ,
collection La petite Vermillon, n° 191 , (avril 2003) Poche

Résumé

A travers la Bible, l'auteur établit la surréalité de la ville : Caïn, condamné à errer, tente de bâtir le paradis en l'absence de Dieu. Les villes sont donc toutes maudites : Babel, Babylone, Ninive. La cité, lieu de recherche de l'unité perdue, devient le lieu de la non-communication. Dieu ratifie le projet humain de la ville : ainsi, Jérusalem qui devient signe et prophétie de la cité sainte. ©Electre 2020

10,20 € 9,69 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

En stock, expédié sous 48 h

Je commande exemplaire(s)

Ajouter au panier

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Penseurs chrétiens»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

A travers la Bible, l'auteur établit la surréalité de la ville : Caïn, condamné à errer, tente de bâtir le paradis en l'absence de Dieu. Les villes sont donc toutes maudites : Babel, Babylone, Ninive. La cité, lieu de recherche de l'unité perdue, devient le lieu de la non-communication. Dieu ratifie le projet humain de la ville : ainsi, Jérusalem qui devient signe et prophétie de la cité sainte. ©Electre 2020

Quatrième de couverture

« La Ville est par excellence le monde de l'homme, créée par lui pour lui, mesure de sa grandeur, expression de toute civilisation, mais en même temps elle est le témoin de la démesure humaine, oeuvre de l'avidité d'argent et d'ambition, dont les hommes deviennent esclaves. »

Ainsi s'exprime Jacques Ellul dans cet ouvrage qui a connu un succès considérable aux États-Unis.

À travers la Bible, l'auteur découvre une surréalité de la ville. À l'origine, elle est dressée contre Dieu. Caïn, condamné à l'errance éternelle, se fait bâtisseur avec toute sa postérité : il s'agit de créer le nouveau Paradis de l'absence de Dieu. C'est pourquoi toutes les villes sont maudites : Babel, Babylone, Ninive...

La cité qui était recherche de l'unité perdue, liée à la puissance et à la guerre, devient le lieu de la non-communication et cause sa propre perte... Mais au cours de l'histoire biblique, en Jérusalem, Dieu ratifie le projet humain de la ville. Jérusalem, sans cesse détruite et rebâtie, devient signe et prophétie de la Cité sainte. La dialectique de l'auteur culmine dans son interprétation de l'Apocalypse. De l'Éden primitif à Jérusalem à travers la destruction et l'anéantissement, du jardin à la ville...

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
380p

Format :
18x11cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-7103-2582-9

EAN13 :
9782710325826