Hommage à Henri Tincq

Henri Tincq s’est éteint dimanche 29 mars, emporté par le coronavirus. De ses débuts au journal La Croix en 1972, dont il deviendra rédacteur en chef adjoint en 1981, à son arrivée au quotidien Le Monde en 1985 où il tiendra la rubrique « religions ", Henri Tincq fut, pour beaucoup et durant de longues années, un observateur passionné de son Eglise et curieux des autres religions.

Proche du cardinal Lustiger, qu’il admirait, le journaliste aura couvert notamment, avec sa finesse d’analyse, tout le pontificat de Jean-Paul II. Plume vive et vigilante, le journaliste écrira encore après avoir pris sa retraite en 2008, deux ultimes ouvrages: La grande peur des catholiques de France chez Grasset et Vatican, la fin d’un monde, paru en 2019 au Cerf.

Type affichage
Type affichage