Vos frais de port à un centime pendant le confinement* !

univers suivant univers précédent
Le sens du beau : aux origines de la culture contemporaine

Le sens du beau : aux origines de la culture contemporaine

Le Livre de poche ,
collection Le Livre de poche, n° 4289. Biblio essais , (décembre 2008) Poche

Résumé

L. Ferry étudie les origines de l'esthétique moderne et s'emploie à démontrer, iconographie à l'appui, que l'émergence de l'histoire de l'art serait liée à un double bouleversement, une révolution du monde de l'art intervenue au XIXe siècle : l'apparition de l'auteur comme créateur-sujet autonome et la naissance du goût en tant que faculté du spectateur-sujet. ©Electre 2020

10,20 € 9,69 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

En stock, expédié sous 48 h

Je commande exemplaire(s)

Ajouter au panier

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Essais sur l'art, esthétique»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

L. Ferry étudie les origines de l'esthétique moderne et s'emploie à démontrer, iconographie à l'appui, que l'émergence de l'histoire de l'art serait liée à un double bouleversement, une révolution du monde de l'art intervenue au XIXe siècle : l'apparition de l'auteur comme créateur-sujet autonome et la naissance du goût en tant que faculté du spectateur-sujet. ©Electre 2020

Quatrième de couverture

Le Sens du Beau

Comment vivre bien sans la beauté, sans la multiplicité des symboles et des significations qu'elle offre à nos méditations, à nos conversations ?

Dans l'Antiquité, la question des critères du Beau ne se posait guère. L'oeuvre d'art possédait une certaine objectivité, définie par sa capacité d'incarner à notre échelle les propriétés harmonieuses de l'Ordre du monde, du grand Tout cosmique. Le Moyen Âge reconduira cette conviction que l'art a pour fonction de mettre en oeuvre dans un matériau sensible une vérité supérieure et extérieure à l'humanité. Il faut attendre le XVIIe siècle pour qu'advienne la « Révolution du goût » : l'idée qu'il existe au plus intime du coeur humain un sens du beau et que l'oeuvre a pour vocation, de plaire à la sensibilité des êtres humains.

Et c'est au XVIIIe siècle que la philosophie de l'art prendra la forme d'une théorie de la sensibilité, d'une esthétique.

L'oeuvre n'apparaît plus comme le reflet d'un univers transcendant, mais comme une création de part en part réalisée par et pour les êtres humains. L'auteur et le spectateur deviennent ainsi les deux visages inséparables de cette subjectivisation de la beauté.

C'est de cette singulière mutation, à l'origine de toute la culture moderne, que le présent livre tente de retracer l'histoire et de dégager les enjeux.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
348p

Format :
18x11cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-253-94289-8

EAN13 :
9782253942894