Vos frais de port à un centime jusqu'au 31 décembre* !

univers suivant univers précédent
Miséricorde n'est pas défaut de justice : savoir humain, révélation évangélique et justice divine chez Thomas d'Aquin

Miséricorde n'est pas défaut de justice : savoir humain, révélation évangélique et justice divine chez Thomas d'Aquin

Gilles Berceville

Cerf Patrimoines , (avril 2018)

Résumé

Une analyse de la conception de la justice divine de Thomas d'Aquin. L'auteure aborde les commentaires bibliques du saint, la notion de miséricorde et met ses idées en relation avec celles de Luther. ©Electre 2020

37,40 € 35,53 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

En stock, expédié sous 48 h

Je commande exemplaire(s)

Ajouter au panier

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Une analyse de la conception de la justice divine de Thomas d'Aquin. L'auteure aborde les commentaires bibliques du saint, la notion de miséricorde et met ses idées en relation avec celles de Luther. ©Electre 2020

Quatrième de couverture

L'explication de la justice divine comme justice distributive, que Thomas d'Aquin donne dans les textes des deux Sommes consacrés à ce sujet, avant de prendre explicitement en compte l'oeuvre du Christ, semble prêter le flanc au reproche adressé à la scolastique par Heidegger, se référant explicitement à Luther : « La scolastique, dit-il, ne prend que rétrospectivement connaissance du Christ, après avoir déterminé l'être de Dieu et du monde. Cette perspective grecque des scolastiques rend l'homme fier ; il doit d'abord aller à la croix avant de dire "id quod res est". » En traitant de la justice divine, Thomas met-il en oeuvre une épistémologie théologique d'inspiration philosophique grecque, une « théologie de la gloire », au sens défini par Luther ? Quelle place attribue-t-il à la croix dans la connaissance humaine de Dieu ?

Eunsil Son se livre à une lecture des oeuvres de Thomas d'Aquin traitant de la justice divine, ses commentaires bibliques d'une part, ses grandes oeuvres de synthèse d'autre part. Elle confronte la doctrine de Thomas ainsi dégagée dans son enracinement biblique et sa cohérence théologique à celle de Luther. Cette confrontation met en lumière le déplacement de perspective opéré entre Thomas et les modernes, et enrichit le débat oecuménique, permettant « de mieux comprendre, et de mieux estimer Thomas et Luther, non plus l'un contre l'autre, mais l'un par l'autre ».

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
380p

Format :
23x16cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-204-12200-9

EAN13 :
9782204122009