Vos frais de port à 1 centime à partir de 49 euros d'achats* !

univers suivant univers précédent
Le silence des livres. Suivi de Ce vice encore impuni

Le silence des livres. Suivi de Ce vice encore impuni

Arléa ,
collection Arléa-poche, n° 108 , (avril 2019) Poche

Résumé

G. Steiner retrace l'histoire du livre, son évolution technique et son importance dans le destin de l'Occident, puis celle des menaces qui pèsent sur lui (censure, valorisation de la tradition orale, utopie révolutionnaire). M. Crépu lui répond en insistant sur le lien entre fragilité et sens intime de la finitude appris par l'expérience de la lecture. ©Electre 2020

7,50 € 7,13 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

En stock, expédié sous 48 h

Je commande exemplaire(s)

Ajouter au panier

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Critique littéraire»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

G. Steiner retrace l'histoire du livre, son évolution technique et son importance dans le destin de l'Occident, puis celle des menaces qui pèsent sur lui (censure, valorisation de la tradition orale, utopie révolutionnaire). M. Crépu lui répond en insistant sur le lien entre fragilité et sens intime de la finitude appris par l'expérience de la lecture. ©Electre 2020

Quatrième de couverture

Nous avons tendance à oublier que les livres, éminemment vulnérables, peuvent être supprimés ou détruits. Ils ont leur histoire, comme toutes les autres productions humaines, une histoire dont les débuts mêmes contiennent en germe la possibilité, l'éventualité d'une fin.

George Steiner souligne ainsi la permanence sans cesse menacée et la fragilité de l'écrit en s'intéressant paradoxalement à ceux qui ont voulu - ou veulent - la fin du livre. Son éblouissante approche de la lecture va de pair ici avec une critique radicale des nouvelles formes d'illusion, d'intolérance et de barbarie produites au sein d'une société dite éclairée.

Cette fragilité, répond Michel Crépu, ne renvoie-t-elle pas à un sens intime de la finitude que nous apprend précisément l'expérience de la lecture ? Cette si étrange et douce tristesse qui est au fond de tous les livres comme une lumière d'ombre.

Notre époque est en train de l'oublier. Jamais les vrais livres n'ont été aussi silencieux

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
62p

Format :
18x11cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-36308-188-9

EAN13 :
9782363081889