Vos frais de port à un centime à partir de 49€

univers suivant univers précédent
La Terre a des limites, mais la bêtise humaine est infinie : correspondance

La Terre a des limites, mais la bêtise humaine est infinie : correspondance

Véronique Bui

Le Passeur éditeur ,
collection Le Passeur poche , (février 2021) Poche

Résumé

Une correspondance entre G. Flaubert et G. de Maupassant qui relate les sept dernières années de l'un et les sept premières années en littérature de l'autre. Devenus amis au fil des ans, ils partagent l'amour des belles lettres. ©Electre 2021

7,50 € 7,13 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

En stock, expédié sous 48 h

Je commande exemplaire(s)

Ajouter au panier

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Romans français et francophones»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Une correspondance entre G. Flaubert et G. de Maupassant qui relate les sept dernières années de l'un et les sept premières années en littérature de l'autre. Devenus amis au fil des ans, ils partagent l'amour des belles lettres. ©Electre 2021

Quatrième de couverture

La terre des limites, mais la bêtise humaine est infinie

Il existe une relation quasi filiale entre Flaubert et Maupassant. Le premier a 52 ans quand débute cette correspondance, le second 23 ans. Ils ne se quitteront plus jusqu'à la mort de Flaubert, en 1880. Ainsi, cette correspondance permet de suivre Flaubert dans les sept dernières années de sa vie et Maupassant dans ses sept premières années en littérature.

L'auteur de Madame Bovary s'intéresse d'abord à Guy de Maupassant parce qu'il est le neveu d'Alfred Le Poittevin, son ami d'enfance. De cette relation va naître une profonde amitié que traduisent fidèlement ces lettres.

Tous deux éprouvent du mépris pour la masse, l'esprit bourgeois, l'égalitarisme, le suffrage universel, la soutane ; et tous deux se délectent à la lecture des grands auteurs. La détestation de la médiocrité et l'amour de la littérature les réunissent.

Dans cette correspondance transparaît la bienveillance de l'aîné envers son cadet, pour lequel il fut un véritable guide. Grâce à ces échanges aussi affûtés que fraternels, nous découvrons un pan de vie partagé entre deux génies.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
249p

Format :
18x11cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-36890-830-7

EAN13 :
9782368908303