COVID-19 : SUSPENSION DES EXPEDITIONS JUSQU'AU 15 AVRIL MINIMUM

univers suivant univers précédent
L'univers sans l'homme

L'univers sans l'homme

Hazan ,
collection Beaux-arts , (octobre 2016)

Résumé

Cet ouvrage présente et analyse des oeuvres d'artistes comme Turner, Monet et Kubrick décrivant l'effacement de l'être humain et les forces qui le dépassent tels les soulèvements de la nature, l'immensité du temps et de l'espace, les conséquences des avancées scientifiques sur le vivant, les crises personnelles, du séisme de Lisbonne de 1755 aux perspectives transhumanistes de 2016. ©Electre 2020

Du même auteur

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Cet ouvrage présente et analyse des oeuvres d'artistes comme Turner, Monet et Kubrick décrivant l'effacement de l'être humain et les forces qui le dépassent tels les soulèvements de la nature, l'immensité du temps et de l'espace, les conséquences des avancées scientifiques sur le vivant, les crises personnelles, du séisme de Lisbonne de 1755 aux perspectives transhumanistes de 2016. ©Electre 2020

Quatrième de couverture

L'univers sans l'homme

Les arts contre l'anthropocentrisme (1755-2016)

Après s'être placé au centre du monde, l'Homme assisterait-il, voire participerait-il, à sa propre disparition ? En observateurs attentifs, les artistes n'ont pas manqué d'apporter leurs réponses à une question qui se pose aujourd'hui avec insistance. Turner, Victor Hugo, Malévitch, Kubrick et bien d'autres créateurs majeurs, chacun dans son domaine, ont traduit cet effacement, tentant de donner forme à ce que Baudelaire nomma « l'univers sans l'homme ».

Quelles sont leurs visions ? Celles d'une nature originelle et toute-puissante, chère au XVIIIe siècle ; celles, romantiques, de paysages dépeuplés et immémoriaux ; celles, résolument contemporaines, des désolations post-nucléaires ; celles, plus spéculatives, d'une mutation monstrueuse des espèces, d'une mécanisation généralisée, d'une invasion
des objets ou d'une dilution des êtres dans l'abstraction ; celles, écologiques, de l'impact de l'Homme sur la planète. Cet essai raconte, depuis le séisme de Lisbonne de 1755 jusqu'aux perspectives transhumanistes, comment les artistes ont saisi, de manière spectaculaire et éclairante, les forces visibles qui dépassent l'Homme et tendent à le déclasser. C'est ainsi que, tout en leur conférant une envergure esthétique, l'art soulève des enjeux d'intérêt général et participe aux réflexions urgentes sur notre juste place à l'échelle du vivant.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
287p

Format :
29x26cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-7541-0965-X

EAN13 :
9782754109659