COVID-19 : SUSPENSION DES EXPEDITIONS JUSQU'AU 15 AVRIL MINIMUM

univers suivant univers précédent
La valeur morale de nos actes selon saint Thomas d'Aquin : pour un fondement objectif de l'éthique

La valeur morale de nos actes selon saint Thomas d'Aquin : pour un fondement objectif de l'éthique

Téqui ,
collection Questions disputées , (septembre 2007)

Résumé

Réflexion sur la question philosophique de l'objectivité de l'acte moral, d'Abélard à Jean-Paul II et en particulier dans la pensée de saint Thomas d'Aquin et dans sa "Somme de théologie". Analyse l'objectivité de l'acte moral par rapport à l'intention subjective, le jugement moral de l'acte libre et la valeur opératoire de la moralité objective dans le contexte moderne. ©Electre 2020

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Ethique : généralités, manuels»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Réflexion sur la question philosophique de l'objectivité de l'acte moral, d'Abélard à Jean-Paul II et en particulier dans la pensée de saint Thomas d'Aquin et dans sa "Somme de théologie". Analyse l'objectivité de l'acte moral par rapport à l'intention subjective, le jugement moral de l'acte libre et la valeur opératoire de la moralité objective dans le contexte moderne. ©Electre 2020

Quatrième de couverture

Interruption de grossesse «responsable», clonage à «visée
thérapeutique», embryons dont le destin est suspendu au «projet
parental» : en tout cela, c'est d'abord l'intention qui compte. Le
discours ambiant entretient la confusion sur le statut de l'objet de
ces actes. Aujourd'hui, le jugement de valeur se dispense le plus
souvent du recours à une référence morale objective.

La question de l'objectivité de l'agir met en jeu pourtant le
fondement même de l'éthique. Un acte peut-il être déclaré
mauvais, abstraction faite des dispositions subjectives de son
auteur ? Y a-t-il des valeurs intangibles qui exigent le refus absolu
des actes qui les trahissent ? À l'heure de la construction
européenne et de la mondialisation, peut-on fonder une éthique
universelle sur une vérité objective de l'homme, ou bien faut-il se
satisfaire d'un arrangement pragmatique du pluralisme ?

D'Abélard à Jean-Paul II, l'auteur resitue la problématique de la
«moralité objective» dans son histoire. Il propose une analyse de
la structure de l'acte libre et du jugement moral nourrie par l'étude
de la pensée de saint Thomas d'Aquin (1225-1274) et centrée sur
l'idée d'une objectivité de la morale dont il démontre la valeur
opératoire dans le contexte moderne.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
171p

Format :
20x14cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-7403-1333-0

EAN13 :
9782740313336