COVID-19 : SUSPENSION DES EXPEDITIONS JUSQU'AU 15 AVRIL MINIMUM

univers suivant univers précédent
Vendée : du génocide au mémoricide : mécanique d'un crime légal contre l'humanité

Vendée : du génocide au mémoricide : mécanique d'un crime légal contre l'humanité

Gilles William Goldnadel, Hélène Piralian, Stéphane Courtois

Cerf ,
collection Cerf politique, démocratie ou totalitarisme , (octobre 2011)

L'avis de La Procure

Ce livre est tout d'abord une analyse historique précise et documentée des tueries commises en Vendée par la Convention. À travers cet exemple, l'auteur, historien spécialiste de la Contre-Révolution, montre comment le génocide est lié au mémoricide, c'est-à-dire au vol de la mémoire des victimes. Une enquête historique édifiante.

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Guerre de Vendée, chouannerie»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Une étude consacrée à la description et à l'analyse du génocide commis en Vendée par la Convention. Dans un second temps, l'auteur explique, à travers l'exemple de la Vendée, les mécanismes du mémoricide qui conduisent au déni et au négationnisme et dont les conclusions s'appliquent aux crimes commis par tous les systèmes totalitaires du XXe siècle. ©Electre 2020

Quatrième de couverture

Démocratie ou totalitarisme

Vingt-cinq ans après la publication de son livre, Le Génocide franco-français : la Vendée-Vengé, Reynald Secher, grâce à la découverte aux Archives nationales de documents totalement inédits, démontre, preuves à l'appui, que le génocide de la Vendée a bien été conçu, voté et mis en oeuvre personnellement par les membres du Comité de salut public et par la Convention, et que l'armée et l'administration n'ont fait qu'exécuter les ordres.

Afin d'échapper à leurs responsabilités et de masquer la logique idéologique et politique qui menait inéluctablement la République jacobine au génocide, ces criminels et leurs héritiers politiques ont nié les faits, imposé à la nation leur auto-amnistie et une impunité générale. Ils ont ainsi perpétré un second crime, celui de mémoricide, qui, par un renversement pervers, a désigné les victimes vendéennes comme bourreaux et transformé les bourreaux jacobins en victimes.

À ce premier scandale s'en est ajouté un second : ces bourreaux ont bénéficié de toutes les faveurs et des honneurs de l'État, tandis que les victimes et leurs descendants, traumatisés, ont été réduits au silence et en permanence persécutés, se retrouvant ainsi exclus d'une citoyenneté qui leur revenait de droit.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
250p

Format :
19x13cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-204-09580-X

EAN13 :
9782204095808