Vos frais de port à 1 centime à partir de 49 euros hors collectivités*

univers suivant univers précédent
Vide et plein : le langage pictural chinois

Vide et plein : le langage pictural chinois

Seuil ,
collection Points, n° 224. Essais, n° 224 , (janvier 1991)

Résumé

Une introduction pour le lecteur français aux enjeux et à la spécificité de l'art chinois. ©Electre 2019

7,80 € 7,41 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

En stock, expédié sous 48 h

Je commande exemplaire(s)

Ajouter au panier

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Histoire de l'art : civilisations»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Une introduction pour le lecteur français aux enjeux et à la spécificité de l'art chinois. ©Electre 2019

Quatrième de couverture

Vide et plein

Le langage pictural chinois

L'objet que se donne la peinture chinoise est de créer un microcosme, «plus vrai que la Nature elle-même» (Tsung Ping) : ceci ne s'obtient qu'en restituant les souffles vitaux qui animent l'Univers ; aussi le peintre cherche-t-il à capter les lignes internes des choses et à fixer les relations qu'elles entretiennent entre elles : d'où l'importance du trait. Mais ces lignes de forces ne peuvent s'incarner que sur un fond qui est le Vide : «Dans la peinture comme dans l'Univers, sans le Vide, les souffles ne circuleraient pas, le Yin-Yang n'opérerait pas.» Il faut donc réaliser le Vide sur la toile, entre les éléments et dans le trait lui-même.

C'est autour de ce Vide que s'organisent toutes les autres notions de la peinture chinoise ; celles-ci forment un système signifiant auquel François Cheng est le premier à appliquer ici une analyse sémiologique. Mais le commentaire, loin d'écraser son objet, le fait au contraire resplendir à travers d'amples citations, des reproductions, et surtout l'étude du peintre Shih-t'ao.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
157p

Format :
18x11cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-02-012575-7

EAN13 :
9782020125758