Vos frais de port à 1 centime à partir de 49 euros d'achats* !

univers suivant univers précédent
Viens à Vienne, je t'attends

Viens à Vienne, je t'attends

Alexis Tautou

Herne ,
collection Carnets de l'Herne , (septembre 2015)

Résumé

Deux récits inédits, qui jusque-là n'avaient pas été traduits en français, précédant la parution du roman "Job" en 1930. ©Electre 2020

7,50 € 7,13 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

À commander, actuellement expédié sous 12 j env.

Je commande exemplaire(s)

Ajouter au panier

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Littérature allemande»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Deux récits inédits, qui jusque-là n'avaient pas été traduits en français, précédant la parution du roman "Job" en 1930. ©Electre 2020

Quatrième de couverture

Viens à Vienne je t'attends

Mendel vit arriver une lettre de son fils installé à Vienne. « Viens tout de suite », lui écrivait-il avec bonté. Le porteur d'eau fut saisi d'effroi. Car ni son père, ni son arrière-grand-père, ni même lui n'étaient jamais allés où que ce fût, sauf à quelque noce dans quel visage voisin. Or Vienne n'avait rien d'un village. Vienne était la ville dont l'Empereur, dans sa voiture ou perché sur sa monture, empruntait les mille, que dis-je, dix mille rues. En plein coeur de la ville de Vienne se trouvait le palais de l'Empereur, tout d'or, de marbres et de brillants. Devant ce palais se tenaient les gardes-du-corps, revêtus d'or et de fer. La garde rapprochée était mille fois plus nombreuse que la gendarmerie. L'Empereur roulait ou chevauchait au milieu de ses ministres.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
63p

Format :
17x12cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-85197-293-6

EAN13 :
9782851972934