COVID-19 : SUSPENSION DES EXPEDITIONS JUSQU'AU 15 AVRIL MINIMUM

univers suivant univers précédent
Le voyant

Le voyant

Gallimard ,
collection Blanche , (décembre 2014)

L'avis de La Procure

Né en 1924, aveugle à huit ans, résistant à dixsept, membre du mouvement Défense de la France, Jacques Lusseyran est arrêté en 1943 par la Gestapo, incarcéré à Fresnes puis déporté à Buchenwald. Libéré après un an et demi de captivité, il écrit le magnifique "Et la lumière fut" et part enseigner la littérature aux États-Unis, où il devient un personnage reconnu et respecté. Il y écrit un autre livre majeur : "Le Monde commence aujourd'hui". Il meurt, en 1971, dans un accident de voiture. Vingt ans après "Pour Jean Prévost", Jérôme Garcin dresse un magnifique et passionné portrait d'un autre écrivain-résistant que la France a négligé et que l'Histoire a oublié.

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Seconde guerre mondiale, 39/45»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Jacques Lusseyran, né en 1924, devient aveugle à l'âge de 8 ans. Membre de la Résistance, il est arrêté en 1943 et déporté à Buchenwald. Libéré, il écrit et enseigne la littérature aux Etats-Unis. Il meurt à 47 ans dans un accident de voiture. Prix Nice-Baie des Anges 2015, prix Relay des voyageurs 2015, prix d’une vie Le Parisien Magazine 2015. ©Electre 2020

Quatrième de couverture

Le voyant

« Le visage en sang, Jacques hurle : « Mes yeux ! Où sont mes yeux ? » Il vient de les perdre à jamais. En ce jour d'azur, de lilas et de muguet, il entre dans l'obscurité où seuls, désormais, les parfums, les sons et les formes auront des couleurs. »

Né en 1924, aveugle à huit ans, résistant à dix-sept, membre du mouvement Défense de la France, Jacques Lusseyran est arrêté en 1943 par la Gestapo, incarcéré à Fresnes puis déporté à Buchenwald. Libéré après un an et demi de captivité, il écrit Et la lumière fut et part enseigner la littérature aux États-Unis, où il devient « The Blind Hero of the French Résistance ». Il meurt, en 1971, dans un accident de voiture. Il avait quarante-sept ans.

Vingt ans après Pour Jean Prévost (prix Médicis essai 1994), Jérôme Garcin fait le portrait d'un autre écrivain-résistant que la France a négligé et que l'Histoire a oublié.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
184p

Format :
21x14cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-07-014164-0

EAN13 :
9782070141647