Vos frais de port à un centime à partir de 49€

univers suivant univers précédent
Après l'écrit : de l'achèvement liturgique de la philosophie

Après l'écrit : de l'achèvement liturgique de la philosophie

Jean-Yves Lacoste, Robin Kirkpatrick

Ad Solem ,
collection Philosophie , (décembre 2013)

Résumé

Une étude de la liturgie, considérée comme l'assomption de la philosophie. L'auteur s'appuie sur l'exemple du rituel de la forme du rite romain pour montrer la spécificité de son langage. ©Electre 2021

31,00 € 29,45 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

En stock, expédié sous 48 h

Je commande exemplaire(s)

Ajouter au panier

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Théologie classée par théologiens»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Une étude de la liturgie, considérée comme l'assomption de la philosophie. L'auteur s'appuie sur l'exemple du rituel de la forme du rite romain pour montrer la spécificité de son langage. ©Electre 2021

Quatrième de couverture

Nous serions-nous trompés (nous, héritiers de la Grèce,
artisans ou praticiens de la métaphysique) en accordant
une centralité au phénomène de la voix et en traitant l'écrit
comme substitut de celle-ci ? L'erreur qui aurait été commise
reçoit chez Jacques Derrida le nom de «phonocentrisme».
Derrida ne voulait pas passer pour un archéologue, et la
question était celle d'une priorité phénoménologique : du
dit ou de la trace écrite, quel est le phénomène le plus originaire
? Mieux vaudrait ne pas raidir la différence. Catherine
Pickstock prend pour exemple la prière liturgique, dont la
voix fait éclater les limites du texte. Cette voix nous est
donnée «après l'écrit», parce que sa présence n'est pas pour
l'interprétation. La prise de parole liturgique veut nous offrir
les mots dans leur gloire ; et en même temps, il n'y a pas de
liturgie sans textes liturgiques. Celui qui célèbre est un lecteur,
dont la personne est intégrée à la personne d'un autre : in
persona Christi. La liturgie offre une alternative théologique
au primat naïf de la voix. Elle donne aussi les moyens de
critiquer le primat naïf de l'inscrit. Vive et inscrite à la fois,
la prière liturgique constitue aussi bien un acte de parole
qu'un acte de présence. Celui qui aura lu le livre de Catherine
Pickstock s'en convaincra aisément.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
374p

Format :
22x14cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
979-10-90819-10-8

EAN13 :
9791090819108