Pierre Cabanes

Pierre Cabanes

Pierre Cabanes, professeur d'Antiquité grecque à Clermont Ferrand puis à Nanterre, a choisi comme sujet de thèse, les peuples du Nord de la Grèce, Epire et Illyrie. Cela l'a conduit à s'intéresser à l'archéologie albanaise et, en dépit de la dictature, à aider les chercheurs de ce pays.

Pierre Cabanes a connu une enfance de guerre, avec deux frères ainés et un père engagés dans la Résistance dans la région du Puy, sa ville natale. Son grand-père développe son goût de l'histoire en le faisant vibrer aux récits de la Révolution et de l'épopée napoléonienne. C'est donc tout naturellement qu'il choisit cette discipline. Son professeur d'histoire ancienne le convainc de se spécialiser dans cette branche et de consacrer sa thèse à l'Epire, région du nord-ouest de la Grèce. Il enseigne dès 1969 à l'université de Clermont-Ferrand et termine sa carrière à celle de Paris X Nanterre. Parallèlement, poussé par l'un des ses professeurs, il s'intéresse à l'archéologie et à l'épigraphie et obtient, malgré les tracasseries, de se rendre en Albanie, pays à l'époque fermé et soumis à la dictature, pour une mission de fouilles annuelle. Il réussit à rencontre des chercheurs albanais, à en faire venir certains pour étudier en France, crée la mission archéologique et épigraphique française et organise des voyages dans le pays. En sont nés Histoire de l'Adriatique, un ouvrage collectif avec entre autres Olivier Chaline et Passions albanaises, écrit avec son fils Bruno Cabanes, historien lui aussi mais contemporanéiste, un livre dans lequel il s'inquiète pour l'avenir d'un pays qui lui est devenu cher. Ses autres livres : Le monde hellénistique, Introduction à l'histoire de l'Antiquité, Idées reçues sur l'Antiquité.

Pierre Cabanes : OEUVRES