COVID-19 : SUSPENSION DES EXPEDITIONS JUSQU'AU 15 AVRIL MINIMUM

univers suivant univers précédent
Inconnu à cette adresse

Inconnu à cette adresse

Michèle Lévy-Bram, Fabien Clavel, Claire Joubaire

Flammarion ,
collection Etonnants classiques , (août 2017)

Résumé

La correspondance fictive, de 1932 à 1934, entre Martin Schulse, un Allemand retourné vivre à Munich, et Max Eisenstein, un Juif américain, unis par des liens plus qu'affectueux, fraternels et associés dans un commerce de tableaux. Avec un dossier pédagogique et un cahier de photographies servant de support à l'enseignement de l'histoire des arts. ©Electre 2020

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Garnier flammarion»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

La correspondance fictive, de 1932 à 1934, entre Martin Schulse, un Allemand retourné vivre à Munich, et Max Eisenstein, un Juif américain, unis par des liens plus qu'affectueux, fraternels et associés dans un commerce de tableaux. Avec un dossier pédagogique et un cahier de photographies servant de support à l'enseignement de l'histoire des arts. ©Electre 2020

Quatrième de couverture

Inconnu à cette adresse

Une longue et solide complicité unit Max et Martin, deux associés marchands d'art. En 1932, Martin retourne vivre en Allemagne, tandis que Max, juif américain, demeure en Californie.

« Je crois que Hitler est bon pour le pays, mais je n'en suis pas sûr », lui confie bientôt Martin.

Un sombre pressentiment envahit Max à mesure que son compagnon espace leur correspondance. L'Histoire aura-t-elle raison de leur amitié ?

La victoire des sans roi

« Je vous réprouve, vous qui existez, dit Jésus dans L'Apocryphe de Jacques, devenez semblables à ceux qui n'existent pas. » Si la divinité est le plus faible des êtres possibles, pour la défendre, il faut se faire soi-même faible. Si la divinité est sans pouvoir, il faut se faire soi-même puissance sans pouvoir. Si la divinité est invisible, il faut se faire soi-même imperceptible. Comme dans un conte célèbre, seul l'enfant est assez petit et donc assez libre pour pouvoir dire que le roi est nu. Et seul l'oublié est assez faible pour pouvoir dire que le monde est une illusion dont il s'est délivré. « Je suis devenu très petit, dit Valentin dans Une Explication de la gnose, afín que, grâce à mon humilité, je puisse t'emmener dans les hauteurs sublimes d'où tu es tombée. » Nous ne pourrons rester devant cette porte entrouverte encore bien longtemps.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
131p

Format :
18x13cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-08-140861-9

EAN13 :
9782081408616