Vos frais de port à un centime à partir de 49€

univers suivant univers précédent
Le mythe du déficit : la théorie moderne de la monnaie et la naissance de l'économie du peuple

Le mythe du déficit : la théorie moderne de la monnaie et la naissance de l'économie du peuple

Paul Chemla

Les Liens qui libèrent , (mars 2021)

Résumé

Une analyse radicale remettant en cause toutes les idées reçues sur le déficit et, au-delà, sur la pensée économique contemporaine. L'auteure aborde notamment l'inflation, le commerce mondial ou encore la construction d'une économie pour le peuple. ©Electre 2021

23,50 € 22,33 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

En stock, expédié sous 48 h

Je commande exemplaire(s)

Ajouter au panier

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Economie»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Une analyse radicale remettant en cause toutes les idées reçues sur le déficit et, au-delà, sur la pensée économique contemporaine. L'auteure aborde notamment l'inflation, le commerce mondial ou encore la construction d'une économie pour le peuple. ©Electre 2021

Quatrième de couverture

Le mythe du déficit

« Nous gérons notre économie comme une personne d'un mètre quatre- vingts qui se déplace courbée en deux en permanence sous un plafond qui est à deux mètres cinquante, parce qu'on l'a convaincue que, si elle tentait de se redresser, elle subirait un terrible traumatisme crânien. »

De nombreuses convictions se sont enracinées dans l'imaginaire collectif au sujet de la question du déficit. Stéphanie Kelton déconstruit l'idée que les Etats doivent tenir leurs budgets comme des ménages, que le déficit prouve que l'État dépense trop, que la dette publique est insurmontable, que les déficits de l'État évincent l'investissement économique ou que les programmes de prestation sociale sont financièrement insoutenables... Elle démontre au contraire avec brio que le déficit budgétaire n'appauvrit pas l'État, que la dette n'est pas un fardeau et que le juste niveau de dépense publique s'évalue à partir du taux d'inflation et du niveau réel des ressources.

Cette exploration modifie profondément notre compréhension de nombreuses questions cruciales : la pauvreté, l'inégalité, la création d'emplois, l'extension des systèmes de santé ou le changement climatique. Car aujourd'hui toute proposition ambitieuse se heurte inévitablement à la forteresse inexpugnable de la question du déficit. Stephanie Kelton propose donc d'imaginer de nouvelles politiques pour passer du récit du manque à celui de la possibilité...

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
363p

Format :
22x15cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
979-10-209-0973-2

EAN13 :
9791020909732