Découvrez la méditation du Pape François sur la prière du Notre Père !

univers suivant univers précédent
Naître de nouveau : la passion évangélique

Naître de nouveau : la passion évangélique

Le Jour du Seigneur Edition , (septembre 2014) Dvd

Résumé

Olivier L. Brunet voulait appeler son film "L'archipel évangélique", terme qui donnait à imaginer le paysage du mouvement évangélique français qu'il cherchait à peindre. Face à la complexité des courants, le réalisateur a préféré à l'étude objective impossible une « approche délibérément subjective, un voyage initiatique à la première personne » qui part de Paris pour Honfleur, Mulhouse puis Paris. Qu'est-ce qui attire autant de fidèles dans les églises évangéliques ? Que viennent-ils y chercher ? D'où sont issus les pasteurs qui les conduisent ? Quels sont la foi et le culte du protestant évangélique ? En quoi diffèrent-t-ils de ceux du catholique ? Sans dessein autre que celui de découvrir et comprendre, le réalisateur part à la rencontre de quelques assemblées et figures emblématiques du courant évangélique français. Alexis Lamothe est issu d'une famille catholique pratiquante dont il ne comprend plus la tradition à l'adolescence. Une rencontre avec un groupe biblique en Australie décide de sa conversion. Il abandonne son métier d'ingénieur pour suivre les cours de la Faculté libre de théologie évangélique de Vaux-sur-Seine. Son doyen, Jacques Buchhold , intervient tout au long du voyage pour apporter des éclairages historiques, théologiques et sociologiques sur le culte et la foi du protestantisme évangélique. A Honfleur, nous entrons dans une célébration évangélique conduite par le pasteur Freddy de Coster devant une assemblée fervente. Il a fréquenté l'école biblique pour devenir chrétien car il doutait. Dans son église, la Parole de Dieu est utilisée comme soutien psychologique. Laurence Bernhard cherchait comment avoir la foi. Elle l'a trouvée par l'intermédiaire des gens de cette église qui l'ont accueilli. A Mulhouse, le pasteur Samuel Peterschmitt rassemble les membres de son église dans un immense bâtiment où le culte est filmé et retransmis sur Internet. Il explique l'engouement des chrétiens pour le mouvement évangélique et se défend d'avoir une " parole magique ". Comme le dit Paul Dockwiller , la Parole de Dieu c'est comme le savon. On peut tout en savoir, si on ne l'applique pas, on ne peut en connaître les bienfaits. A Montmartre, le pasteur Michel Petrossian prêche dans un théâtre. Le culte y est plus austère. Il s'inscrit dans une histoire en devenir. Au terme du voyage, Olivier L. Brunet a trouvé des croyants heureux. Leur foi semble sincère et épanouissante. Si leur façon de célébrer le culte correspond à l'expression de cette foi fondée sur une relation personnelle à Dieu, elle peut interroger le catholique plus enclin au recueillement.

Du même auteur

suivant précédent

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Eglise et communautés d'aujourd'hui»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Olivier L. Brunet voulait appeler son film "L'archipel évangélique", terme qui donnait à imaginer le paysage du mouvement évangélique français qu'il cherchait à peindre. Face à la complexité des courants, le réalisateur a préféré à l'étude objective impossible une « approche délibérément subjective, un voyage initiatique à la première personne » qui part de Paris pour Honfleur, Mulhouse puis Paris. Qu'est-ce qui attire autant de fidèles dans les églises évangéliques ? Que viennent-ils y chercher ? D'où sont issus les pasteurs qui les conduisent ? Quels sont la foi et le culte du protestant évangélique ? En quoi diffèrent-t-ils de ceux du catholique ? Sans dessein autre que celui de découvrir et comprendre, le réalisateur part à la rencontre de quelques assemblées et figures emblématiques du courant évangélique français. Alexis Lamothe est issu d'une famille catholique pratiquante dont il ne comprend plus la tradition à l'adolescence. Une rencontre avec un groupe biblique en Australie décide de sa conversion. Il abandonne son métier d'ingénieur pour suivre les cours de la Faculté libre de théologie évangélique de Vaux-sur-Seine. Son doyen, Jacques Buchhold , intervient tout au long du voyage pour apporter des éclairages historiques, théologiques et sociologiques sur le culte et la foi du protestantisme évangélique. A Honfleur, nous entrons dans une célébration évangélique conduite par le pasteur Freddy de Coster devant une assemblée fervente. Il a fréquenté l'école biblique pour devenir chrétien car il doutait. Dans son église, la Parole de Dieu est utilisée comme soutien psychologique. Laurence Bernhard cherchait comment avoir la foi. Elle l'a trouvée par l'intermédiaire des gens de cette église qui l'ont accueilli. A Mulhouse, le pasteur Samuel Peterschmitt rassemble les membres de son église dans un immense bâtiment où le culte est filmé et retransmis sur Internet. Il explique l'engouement des chrétiens pour le mouvement évangélique et se défend d'avoir une " parole magique ". Comme le dit Paul Dockwiller , la Parole de Dieu c'est comme le savon. On peut tout en savoir, si on ne l'applique pas, on ne peut en connaître les bienfaits. A Montmartre, le pasteur Michel Petrossian prêche dans un théâtre. Le culte y est plus austère. Il s'inscrit dans une histoire en devenir. Au terme du voyage, Olivier L. Brunet a trouvé des croyants heureux. Leur foi semble sincère et épanouissante. Si leur façon de célébrer le culte correspond à l'expression de cette foi fondée sur une relation personnelle à Dieu, elle peut interroger le catholique plus enclin au recueillement.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Poids:
Non précisé

EAN13 :
5550850004758