Vos frais de port à un centime à partir de 49€

univers suivant univers précédent
La prise d'Alger vue de Londres : 1830-1846

La prise d'Alger vue de Londres : 1830-1846

Aïssa Kadri

Ed. du Croquant ,
collection Documents , (juillet 2019)

Résumé

Au cours de la première moitié du XIXe siècle, la Méditerranée a constitué un enjeu stratégique entre la France et la Grande-Bretagne. L'auteur relate les événements de l'affaire d'Alger en 1830 vue de la capitale britannique pour témoigner des rivalités coloniales et impériales entre les deux pays. ©Electre 2021

18,00 € 17,10 € -5 % avec le retrait en magasin
- 5 % sur les livres avec le retrait en magasin

Profitez du prix le moins cher en choisissant le retrait gratuit en magasin. Le prix se mettra à jour automatiquement lors de la validation de votre commande.

Extrait des conditions générales de vente sur le livre :
Conformément à la nouvelle loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres, qui vient compléter la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre, l'application d'une remise de 5 % sur les prix des livres n'est désormais possible que dans le cadre d'un retrait dans un point de vente commercialisant des livres. Bénéficiez ainsi de la remise de 5 % sur le prix éditeur et de la livraison gratuite en choisissant de faire livrer votre commande au magasin choisi.
Voir disponibilités en librairies

À commander, actuellement expédié sous 8 j env.

Je commande exemplaire(s)

Ajouter au panier

Nos modes de livraison...
modes de livraison

Ma sélection Liste cadeaux

Les autres internautes ont aussi commandé dans le rayon «Histoire de la colonisation»

suivant précédent

Avis des internautes (0 avis)

Soyez le premier à donner votre avis.

Résumé

Au cours de la première moitié du XIXe siècle, la Méditerranée a constitué un enjeu stratégique entre la France et la Grande-Bretagne. L'auteur relate les événements de l'affaire d'Alger en 1830 vue de la capitale britannique pour témoigner des rivalités coloniales et impériales entre les deux pays. ©Electre 2021

Quatrième de couverture

Au cours de la première moitié du XIXe siècle, la Méditerranée a constitué un espace conflictuel particulier entre la France et la Grande-Bretagne. L'affaire d'Alger en 1830 marquera à ce titre un nouveau point de désaccord entre Londres et Paris au moment où l'Empire britannique inaugurait une ère de grandes réformes sociales, parlementaires et idéologiques. La diplomatie outre-Manche, particulièrement sous les tories, insistera avec véhémence sur la nécessité du retrait des troupes de l'armée d'Afrique de sa nouvelle acquisition en Afrique du Nord : Alger. Ce dossier de politique étrangère fera l'objet d'un travail parlementaire soutenu. Les organes de la presse écrite, à l'instar du quotidien The Times, s'en feront l'écho. Aberdeen, diplomate et homme politique de premier plan, est le premier à estimer que l'entreprise échafaudée par Charles X, roi de France, dissimule des intentions néo-impériales. Aussi, le Foreign Office ne ménagera pas ses forces, notamment par la multiplication de ses requêtes, espérant que le nouveau gouvernement de Juillet honorerait les engagements des Bourbons. Le refus des conservateurs du maintien de la colonie d'Alger témoigne ainsi de l'importance de l'espace méditerranéen dans le contexte des rivalités coloniales et des stratégies impériales. Malgré le silence des whigs sur l'avenir d'Alger après leur accès au pouvoir en novembre 1830, l'opposition au sein de la Chambre des Lords et de la Chambre des Communes s'est illustrée pour exiger que les garanties fournies par les Bourbons soient satisfaites. L'insistance des tories sur ce sujet a donné un cachet international à l'affaire d'Alger.

Fiche technique

Famille :

Sous famille :

Sous sous famille :

Reliure:
Broché

Page :
213p

Format :
22x14cm

Poids:
Non précisé

ISBN :
2-36512-210-8

EAN13 :
9782365122108