Vincent Delecroix

Chargement

28 résultats
Trier par pertinence
16 résultats par page
Affichage
Filtres
Réinitialiser
  • Rayon
    Philosophie 9
    Littérature 5
    Beaux arts 4
    Sociologie 1
    Psychologie, psychanalyse, psychiatrie 1
    Diverses humanités 1
    Théologie 1
    Poches 1
  • Disponibilité
    Disponible 26
    Manquant 2
  • Auteur
    Delecroix, Vincent 28
    Chantre, Benoît 2
    Forest, Philippe 2
    Portevin, Catherine 2
    Capelle-Dumont, Philippe 1
    Cohen-Levinas, Danielle 1
    Cyroulnik, Philippe 1
    Dianteill, Erwan 1
    Freud, Sigmund 1
    Kierkegaard, Sören 1
  • Collection
  • Editeur
  • Support
nothumb-auteur.jpg

Vincent Delecroix, couramment appelé philosophe de la jeune génération, a été remarqué dès son premier roman paru en 2003 et l'année suivante pour un livre de monologues intitulé La preuve de l'existence de Dieu. Il est également spécialiste du philosophe danois Kierkegaard.

Vincent Delecroix est né en 1969 et a un brillant palmarès universitaire, Ecole normale supérieure, Sciences-Po, agrégation de philosophie, doctorat en philosophie. Il travaille sur le philosophe danois Sören Kierkegaard dont il a traduit Exercice en Christianisme et auquel il a consacré deux essais, Post-scriptum aux miettes philosophiques de Kierkegaard et Singulière philosophie, essai sur Kierkegaard et un roman, Ce qui est perdu dont les personnages sont hantés par le fantôme du philosophe. Mais il s'est surtout fait remarquer, dès 2003, par son premier roman, Retour à Bruxelles et l'année suivante par La preuve de l'existence de Dieu, suite de monologues qui dévoilent l'infinie solitude humaine et sa quête du divin. Vincent Delecroix est maitre de conférence en philosophie de la religion à l'Ecole pratique des hautes études. Il a, malgré son jeune âge, reçu le grand prix de littérature de l'Académie Française pour l'ensemble de son oeuvre à la parution de Tombeau d'Achille en 2008. Son dernier livre, Chanter, montre, au long d'un parcours musical éclectique, comment dans une époque désenchantée, chanter signifie reprendre la parole.