Karine Tuil

28 résultats
Trier par pertinence
16 résultats par page
Affichage
Filtres
Réinitialiser
  • Rayon
    Littérature 10
    Poches 8
  • Disponibilité
    Disponible 24
    Épuisé 2
    À paraître 1
    Manquant 1
  • Auteur
    Tuil, Karine 28
    Atelier théâtre actuel 1
    Boyé, Johanna 1
    Dollé, Constance 1
    Loiret-Caille, Florence 1
    Menahem, Leslie 1
    Piketty, Lucile 1
  • Collection
  • Editeur
  • Support
Kaddish pour un amour : poèmes - Karine Tuil
Disponible en ligne
coup de coeur librairie la procure
La décision - Karine Tuil
Disponible en ligne
La décision - Karine Tuil
Disponible en ligne
coup de coeur librairie la procure
Les choses humaines - Karine Tuil
Disponible en ligne
La domination - Karine Tuil
Disponible en ligne
Macalou - Karine Tuil
Disponible en ligne
La décision - Karine Tuil
Disponible en ligne
L'invention de nos vies - Karine Tuil
Disponible en ligne
Six mois, six jours - Karine Tuil
À commander
L'insouciance - Karine Tuil
Disponible en ligne
L'insouciance - Karine Tuil
À commander
La décision - Karine Tuil
À commander
Les choses humaines - Karine Tuil
À commander
L'insouciance - Karine Tuil
À commander
Quand j'étais drôle - Karine Tuil
À commander
nothumb-auteur.jpg

Karine Tuil a toujours voulu écrire, son amour de la littérature éveillé dès l'enfance par une mère lectrice boulimique. Son neuvième roman, L'invention de nos vies, fondé sur l'imposture, un des thèmes récurrents de son oeuvre, s'affirme comme la sensation de la rentrée littéraire 2013.

Karine Tuil attribue son désir d'écrire, qui la tenaille depuis l'enfance, à deux facteurs : son goût de la solitude qui a renforcé un amour de la lecture suscité par sa mère. Celle-ci partageait ses découvertes avec elle et la littérature lui est vite apparue comme un espace de liberté illimitée. Parmi les livres qui l'ont bouleversée, elle cite Anna Karénine, Le bruit et la fureur, Vie et destin de Vassili Grossman, l'oeuvre de Gombrowicz, de Becket et surtout de Philip Roth. Ses parents s'inquiètent cependant de sa vocation et pour les rassurer, elle étudie le droit à Assas et prépare un DEA en droit de la communication puis commence une thèse qu'elle n'achève pas car entre temps son troisième roman, Pour le pire, qu'elle a écrit pour un concours organisé par la Fondation Simone et Cino Del Duca est remarqué par Jean-Marie Rouart et publié. Le succès vient avec le suivant, Interdit, placé sur plusieurs listes de prix, dont celle du Goncourt. Le roman suivant, Du sexe féminin, achève ce qu'elle appelle sa trilogie juive. Elle rejoint Grasset pour Tout sur mon frère, satire de l'autofiction. Dans les neuf romans qu'elle a publiés à ce jour se croisent des thèmes récurrents, l'identité, la judéité, la filiation, la transmission, l'imposture. Ce dernier thème est au coeur de L'invention de nos vies, la sensation de la rentrée 2013.