Gracieuse dans ce désert - Zyrànna Zatèli

Gracieuse dans ce désert

Zyrànna Zatèli

Editions publie.net | septembre 2015
15,20 €
-5% pour les titulaires de la carte avec le retrait en librairie
LIBRAIRIES PARTICIPANTES
Paris VIᵉ, Paris VIIIᵉ, Paris XVIIᵉ, Paris Vᵉ
Versailles, Pontoise, Lyon 2ᵉ, Lyon 6ᵉ...
Voir les disponibilités en librairie
16,00 €
Disponibilité en ligne
Épuisé

Ce que dit l'éditeur

Zyrànna Zatèli apparaît en 1984, à trente-trois ans, avec La fiancée de l'an passé, recueil de neuf nouvelles visiblement autobiographiques, où dès la première page elle crée son monde et ensorcelle ses lecteurs. Deux ans plus tard, elle donne un second recueil, Gracieuse dans ce désert, plus étoffé (vingt et une nouvelles), plus divers, où l'heureux lecteur du premier se retrouve en pays de connaissance.

Le monde de Zatèli, c'est son passé, son enfance avant tout, le coin de Grèce du Nord où elle l'a vécue, petite ville et campagne autour ; c'est les années 50 et 60, reconnaissables à certains détails - mais lieux et époques se fondent en partie dans une sorte de brume intemporelle.

La fiancée de l'an passé et Gracieuse dans ce désert, proches comme deux soeurs, risquent d'être vues avec le recul comme un cahier d'esquisses, un laboratoire des grands romans à venir : Le crépuscule des loups (1993), La mort en habits de fête (2002) et La passion des milliers de fois (2009), qui feront de son auteure une star dans son pays, et qui par ailleurs, plus d'une fois, puisent des matériaux dans ces pages de jeunesse. Cette dimension de laboratoire est nette surtout dans le recueil ici présent, qui explore de nouvelles directions, expérimente plus hardiment de nouvelles formules narratives. Mais il ne faut surtout pas voir dans ces deux livres de simples cahiers d'esquisses : le second, notamment, contient certaines des plus belles pages de Zatèli. Il suffit de lire, par exemple, « Le vent d'Anatolie », le plus long texte du livre et sans doute son sommet. Il y a là selon moi plusieurs passages parmi les plus forts, les plus beaux jamais écrits sur la mort. La narratrice encore enfant, intermédiaire entre les vivants et une malade qui n'est déjà plus des nôtres, n'est-ce pas aussi une figure de l'écrivain, ce passeur entre un autre monde et nous ? J'ai traduit toute la nouvelle en retenant mon souffle, comme le croyant dans une église, mais les pages centrales m'ont transporté comme je l'ai rarement été dans mon travail de traducteur.

Résumé

Les 21 nouvelles de ce recueil mettent en scène la Grèce rurale des années 1950 et 1960. Jeune femme ou petite fille, la narratrice évoque la réalité humble qui l'entoure, la confrontation avec la mort, la découverte de la sexualité ou encore l'émerveillement devant des choses en apparence insignifiantes. ©Electre 2024

Caractéristiques

Auteur(s)
Éditeur(s)
Date de parution
1 septembre 2015
Collection(s)
Grèce
Rayon
Romans étrangers
Contributeur(s)
Michel Volkovitch (Traducteur)
EAN
9782371774087
Nombre de pages
204 pages
Reliure
Broché
Dimensions
21.0 cm x 14.0 cm x 1.2 cm
Poids
230 g