Marie-Dominique Chenu

Marie-Dominique Chenu

Marie-Dominique Chenu est un prêtre dominicain dont l'importance est double, par le soutien qu'il apporta au mouvement des prêtres ouvriers et son influence sur le concile Vatican II dont il fut l'un des experts en théologie.

Le père Marie-Dominique Chenu est né à Soisy-sur-Seine en 1995. Après des études au collège de Grandchamp, il entre en 1912 au séminaire de Versailles et l'année suivante chez les Dominicains, il a à peine 18 ans. Au bout d'un an, il est envoyé étudier à l'Angelicum de Rome. Il fréquente également l'université grégorienne des Jésuites. Ordonné prêtre en 1919, sa soutenance de thèse lui vaut -déjà- quelques remontrances de sa hiérarchie car il s'y est intéressé à la psychologie. Comme son ami Yves Congar, dominicain lui aussi, il soutint le mouvement des prêtres-ouvriers, ce qui leur valut à tous deux d'être sanctionnés par le Vatican et de voir leurs livres (pour uneThéologie du Travail, 1950) mis à l'index. Mais le pape Jean XXIII l'appela, toujours avec Congar, comme expert au concile Vatican II. Il encourut les foudres de Jean Paul II quelques années plus tard en soutenant la théologie de la libération née en Amérique du Sud. Théologien éminent, il s'est particulièrement intéressé à la philosophie thomiste et a consacré plusieurs ouvrages à Saint Thomas d'Aquin. Il est décédé en 1990.

Marie-Dominique Chenu : OEUVRES

Autres contributions

En savoir plus