Antoine Compagnon

Antoine Compagnon

Antoine Compagnon promis par la tradition familiale à une carrière militaire, a rompu avec elle en choisissant Polytechnique plutôt que Saint-Cyr puis la littérature. Docteur es lettres, professeur au Collège de France depuis 2006, il étudie plus spécialement Montaigne et Proust.

Antoine Compagnon a connu l'enfance itinérante de fils d'officiers. Son père le général Jean Compagnon, ancien de la 2ème DB a tenu divers postes d'attaché militaire et son fils né en 1950 à Bruxelles a grandi à Londres, Tunis et Washington. En 1964, il perd sa mère et son père nommé en Allemagne l'inscrit au Prytanée militaire de La Flèche où il va rester cinq ans, jusqu'à sa réussite au concours d'entrée de l'Ecole polytechnique qu'il a choisie de préférence à Saint-Cyr. Polytechnique et Ponts et Chaussées, il est ingénieur mais s'oriente vers la littérature, la passion qui l'a sauvé pendant ses années à La Flèche où il lisait malgré la censure tout ce qui lui tombait sous la main. Il passe deux années à la Fondation Thiers et retourne à Polytechnique de 1978 à 1985 en qualité de maitre de conférence en littérature française. Ces années-là, il enseigne également à l'Institut Français du Royaume Uni et à l'université de Rouen. Sa carrière prend un tour plus international lorsqu'il devient en 1985 professeur à l'université Columbia à New York et donne des cours dans plusieurs autres universités américaines. Il est nommé à la Sorbonne en 1994, puis élu au Collège de France en 2006. Ses auteurs de prédilection sont Montaigne et Proust, auxquels il a consacré plusieurs essais où l'on trouve trace de la méthode structuraliste de Roland Barthes dont il est à la fois héritier et critique. En 2012, La classe de rhéto revient sur cette année de 1ère à La Flèche, difficile apprentissage de la discipline et de la rébellion dans une petite société repliée sur elle-même, régie par d'anciens coloniaux dont le monde s'est effondré avec la décolonisation.