Lucien Jerphagnon

Lucien Jerphagnon

Lucien Jerphagnon est un historien de la philosophie disciple de Jankelevitch et spécialiste de la philosophie gréco-latine, en particulier Saint Augustin qu'il a traduit et commenté. Il a été le professeur de Michel Onfray.

Lucien Jerphagnon est né à Nancy en 1921. Malgré son jeune âge, il veut se porter volontaire à la déclaration de guerre en 1939, mais l'armée refuse de l'incorporer. Il peut donc continuer ses études. Toutefois en 1943, il est dénoncé comme réfractaire au STO et envoyé travailler dans une usine d'explosifs au nord de l'Allemagne. Sa connaissance de l'allemand lui permet de travailler comme chauffeur de camion, mais il dira de cette expérience : "j'ai connu l'esclavage, l'homme à l'état sauvage." Il reprend ses études à la Libération et suit les cours de Vladimir Jankélevitch. Docteur es lettres en philosophie, docteur en psychologie, diplômé de l'Ecole des Hautes Etudes, il commence à enseigner à la Sorbonne puis à Besançon et enfin à Caen où Michel Onfray fera partie de ses étudiants. Il publie aussi et se spécialise en philosophie gréco-latine : Platon, Aristote et surtout Saint Augustin dont il propose traduction et commentaires, mais également Blaise Pascal à qui il consacre plusieurs études. Parallèllement il livre un Dictionnaire des grandes Philosophies, une Histoire des grandes Philosophies et une monumentale Histoire de la Pensée. Outre un sens de l'humour aigu qui lui a fait écrire un essai sur la Sottise, 28 siècles qu'on en parle, deux idées directrices animent son oeuvre :"Un philosophe doit être historien, un historien doit être philosophe" et l'histoire de la philosophie a une dimension religieuse : ce n'est donc pas un hasard si l'un de ses derniers ouvrages s'intitule Les dieux ne sont jamais loin. Jerphagnon est mort à Paris en 2011.

La Procure aime particulièrement :

Histoire de la Rome antique : les armes et les mots

Pluriel ,

L'avis de La Procure

Il aura été reconnu tardivement comme un Maître. Philosophe et historien de la pensée antique, éditeur de saint Augustin dans la Pléiade, Lucien Jerphagnon se définissait malicieusement comme « une bête hybride mi-philosophe, mi-historien ». Comment choisir alors un livre au milieu d’une telle œuvre ? C’est sans doute parce qu’il existe des dizaines d’autres histoires générales de la Rome antique qu’il faut retenir ce titre pour « faire la différence » et prendre la mesure du génie de Jerphagnon. Comment raconter douze siècles d’histoire sans jamais être ennuyeux à force d’érudition ? Il s’emploie à combattre tous les poncifs avec un bonheur d’écriture, une densité de réflexion et un humour corrosif. Avec lui et pour nous, Rome s’éclaire… On a toujours l’impression que Jerphagnon y est, qu’il est la Louve ou l’Agneau (pour reprendre le titre de l’un de ses rares romans) et qu’il s’est infiltré au Sénat ou dans le cercle proche des divins Césars. Il excelle à dire simplement des choses complexes et à raconter, dans la langue de tout le monde, les péripéties de l’Urbs. Quel grand Monsieur vous fûtes !

11.20€

En stock, expédié sous 48 h

Ma sélection Liste cadeaux

Lucien Jerphagnon : OEUVRES

Autres contributions

En savoir plus