Clément Rosset

Clément Rosset

Clément Rosset, philosophe français qui a derrière lui une longue carrière universitaire, est un disciple de Schopenhauer et de Nietzsche, en qui il voit les précurseurs des philosophes de l'absurde du XXè siècle.

Clément Rosset a dès ses années d'études à l'Ecole normale supérieure ressenti un grand intérêt pour deux philosophes allemands, Schopenhauer et Nietzsche, chez lesquels il a puisé la conviction du tragique de l'existence : l'homme vit sans un monde douloureux sans raison et ne peut être heureux que malgré tout. Il entre tout juste à Normale Sup lorsqu'il l'expose dans son premier livre, La philosophie tragique, suivi l'année de l'agrégation par Le monde et ses remèdes. Il part cette année-là enseigner au Canada puis deux ans plus tard il est nommé à Nice où il gravira les échelons de la carrière universitaire jusqu'au rang de professeur, sa thèse achevée et enseignera jusqu'à sa retraite en 1998. Désormais installé à Paris, il continue à travailler et à écrire. Il a consacré plusieurs études à Schopenhauer, Schopenhauer philosophe de l'absurde dans lequel il le montre précurseur d'un Camus ou d'un Sartre ou L'esthétique de Schopenhauer. Il a aussi écrit plusieurs livres sur cette notion de tragique chère à Nietzsche, Logique du pire. Eléments pour une philosophie tragique, L'antinature. Eléments pour une philosophie tragique. Sa réflexion l'amène au concept de réel et au double de substitution que lui préfère l'homme : Le réel et son double. Essai sur l'illusion, Le réel : traité de l'idiotie, Le réel, l'imaginaire et l'illusoire, puis à une interrogation sur Loin de moi. Etude sur l'identité.

Clément Rosset : OEUVRES

Autres contributions

En savoir plus