Henri Rousso

Henri Rousso

Henri Rousso fait partie, avec François Bédarida, Annette Wieviorka, Jean-Pierre Azéma et Marc Ferro, des historiens français spécialistes de la sombre période de Vichy et de la Shoah.

Henri Rousso est né au Caire en 1954 et a intégré l'Ecole normale supérieure de Saint-Cloud en 1974. Agrégé d'histoire en 1977, il se fait remarquer dès 1980 avec Un château en Allemagne : Sigmaringen, 1944-1945 qui parodie le titre de Céline D'un château l'autre et s'attache à la fuite du gouvernement de Vichy dans les bagages de l'armée allemande en retraite et à son installation au château de Sigmaringen en Allemagne. L'année suivante, il entre au CNRS et participe à la création de l'Institut d'histoire du temps présent. Bientôt habilité à diriger des recherches, sa carrière d'enseignant le mène de Sciences-Po à l'Ecole normale supérieure de Cachan et diverses universités françaises ou étrangères, Harvard par exemple. Il appartient également à l'école doctorale d'histoire de l'université Paris I et à de nombreux conseils ou commissions scientifiques. Il a peu à peu étendu sa recherche sur la période de Vichy à l'étude de la mémoire collective et des usages du passé, dont il est l'un des pionniers. Son ouvrage phare est Le syndrome de Vichy, publié en 1988, mais sa bibliographie est évidemment fournie en livres importants pour la compréhension de cette période.

Henri Rousso : OEUVRES

Autres contributions