Henri Teissier

Henri Teissier

Mgr Henri Teissier, archevêque émérite d'Alger, a pris la nationalité algérienne à l'indépendance de son pays natal et n'a jamais voulu le quitter, même aux pires moments du terrorisme, mais s'est consacré à sa mission de réconciliation et de passeur entre Christianisme et Islam.

Henri Teissier est né à Alger en 1929, d'une famille installée en Algérie depuis la conquête, mais il a grandi en France au gré des garnisons de son père officier. Sa famille rentre en Algérie après la guerre mais il ne la rejoint qu'à l'issue de ses études au séminaire des Carmes, qui s'achèvent sur son ordination en 1955. Il apprend l'arabe en Egypte à l'institut dominicain du Caire où il prend conscience de l'aspiration à l'indépendance des pays arabes. Revenu à Alger, il choisit, comme le cardinal Duval, la nationalité algérienne à l'indépendance en 1962. IL devient évêque d'Oran en 1972, puis en 1980 archevêque coadjuteur auprès de Mgr Duval, auquel il succède en 1988. Il refuse de quitter l'Algérie pendant les années du terrorisme, malgré les menaces et les assassinats de Mgr Pierre Claverie, évêque d'Oran, et des moines de Tibbirine. Le pape Benoît XVI accepte sa démission en 2008. Il a consacré plusieurs ouvrages à la situation de l'Eglise en terre d'Islam.

Henri Teissier : OEUVRES

Autres contributions