Paul Valadier

Paul Valadier

Paul Valadier est un prêtre jésuite et un philosophe, professeur dans diverses universités, aussi bien publiques que religieuses, spécialiste de Nietzsche à qui il a consacré une thèse. Il a été rédacteur-en-chef de la revue jésuite Etudes.

Paul Valadier est né à Saint-Etienne en 1933. Il entre chez les jésuites après le bac et s'inscrit parallèlement en philosophie à l'université. Sa thèse de philosophie, dirigée par Paul Ricoeur est consacrée à Nietzsche sera publiée en 1974 sous le titre Nietzsche et la critique du christianisme. Il est également docteur en théologie. Il enseigne à Sciences-Po de 1979 à 1989. Il est également professeur de philosophie morale et politique à l'université jésuite de Paris, le centre Sèvres dé 1970 à 1997, à l'institut catholique de Paris de 1990 à 1997 et à l'université catholique de Lyon. Il a également été rédacteur-en chef de la revue jésuite Etudes, de 1981 à 1989 et dirige les archives de philosophie. Connu pour des positions libérales et progressistes sur la doctrine de l'église et les problèmes de société, il défend une écoute et un dialogue sur tous les sujets de morale personnelle, car pour lui la conscience morale est liée à la liberté. Il a publié une vingtaine d'ouvrages sur la philosophie politique, Détresse du politique, force du religieux en 2007, son maitre Jacques Maritain, la place de l'homme dans la création, L'exception humaine, Nietzsche, son philosophe de prédilection à qui il a consacré plusieurs études en dehors de sa thèse et un titre qui résume sans doute sa conviction de la nécessité d'un dialogue ouvert, La part des choses, compromis et intransigeance.

La Procure aime particulièrement :

L'exception humaine

Cerf ,

L'avis de La Procure

Les thèses ne manquent pas, aujourd'hui, qui nient la spécificité humaine, en critiquant la supériorité de l'être humain sur le reste de la nature ou en affirmant que l'homme ne saurait tarder à s'affranchir de la mort. Paul Valadier expose et analyse ces thèses, avant de démontrer l'inconséquence de leur vision anthropologique. Une juste vision de l'homme articule plutôt conscience de la finitude, dignité et grandeur créatrice.

Paul Valadier : OEUVRES